Courriel:
Mot de passe:
Pas encore membre?
Inscrivez-vous
ici
Annuler la connexion
Connexion
Inscription Essayer un jeu Le projet Information Liens utiles Accueil
Maladie d’Alzheimer et autres démences


Le mot «démence» vient du latin et peut être traduit littéralement par «séparation de l’esprit». Elle se manifeste par une détérioration progressive des fonctions cognitives (mémoire, raisonnement, résolution de problèmes, etc) qui affectent le fonctionnement global d’une personne et l’indépendance. Dans les stades avancés de la démence, les personnes concernées exigent habituellement des soins à temps plein.


La démence, en particulier dans sa forme la plus commune, la maladie d’Alzheimer, mais aussi dans les formes moins répandues comme la maladie de Parkinson, la démence à corps de Lewy et la démence vasculaire, menace de devenir une pandémie au cours des prochaines décennies. Ceci est une conséquence d’une augmentation de l’espérance de vie dans les civilisations occidentales. Le risque d’être touchés par les changements reliés à une démence est de un sur treize entre les âges de 65 et 74 ans, et de un sur quatre pour les gens âgés de plus de 85 ans, une augmentation spectaculaire. Au Canada, les personnes âgées sont le segment de la population qui s’accroît le plus rapidement. Les personnes de plus de 85 ans devraient dépasser 20 pour cent d’ici 2050. Cela fait que la prévention et le traitement des démences deviendra une tâche primordiale parmi toutes les recherches sur le vieillissement au cours des prochaines décennies.



Prévention - la nouvelle orientation majeure de recherche sur le vieillissement


La prévention a été identifiée comme un objectif important en recherche sur la démence par les instituts nationaux et internationaux (Société Alzheimer du Canada, Institut national du vieillissement des États-Unis) et elle est une priorité de l’Université McGill au cours de la prochaine décennie. Le Centre McGill d’études sur le vieillissement contribue à cet effort avec son programme de prévention de la démence P.O.N.D.E.R. (prévention de maladies neurodégénératives dans toute la population à risque) (www.ponder.mcgill.ca).



Le Centre McGill d’études sur le vieillissement programme de prévention de la démence


Grâce à ce programme, nous:
  • Recrutons des sujets adultes (40 à 90 ans) et obtenons leur consentement afin d’évaluer et d’emmagasiner leurs données cognitives, socio-démographiques et psychologiques;

  • analysons les données de manière dynamique, en surveillant les changements au fil du temps;

  • fournissons des entraînements cognitifs pour les zones critiques;

  • facilitons l’intervention précoce pour les sujets qui sont rendus à développer des formes de démence légère;

  • contribuons à la coordination des soins optimaux pour les sujets qui ont atteint des formes plus sévères de la démence, et

  • intégrons les résultats de ces interventions dans de nouveaux traitements et plans d’intervention et développons une approche globale pour la prévention et l’intervention précoce des maladies neurodégénératives liées à l’âge.

Ce programme, en étroite coopération avec l’Institut Douglas et le Centre McGill d’études sur le vieillissement, et d’autres centres de recherche au Québec, permet d’optimiser la prévention communautaire et de développer un traitement optimal pour les personnes affectées tout en offrant aux chercheurs des données importantes sur les facteurs possibles de prévision de la démence.